vendredi 12 décembre 2014

Nous avons testez pour vous :
la cuisine du Québec

Et nous avons eu le temps de bien le faire, car nous sommes restés une année entière dans cette belle province !

La cuisine québequoise se compose souvent de plats consistants, qui tiennent vraiment bien au corps. Elle reflète exactement l’authenticité, la convivialité et la rusticité des habitants de la région. En voici quelques exemples…

 

PoutineLa poutine :

Il s’agit là d’un plat incontournable de chaque touriste devrait goûter au moins une fois lors de son voyage. Extrêmement populaire, même pour les natifs du pays, elle se compose de frites, d’une sauce « brune » qui peut s’apparenter à un fond de veau, et d’un fromage à la texture particulière qui couine sous la dent lorsqu’il n’est pas encore fondu (on pourrait le remplacer par du Babybel en France pour s’en rapprocher).

Vous pourrez trouver plusieurs restaurants qui sont spécialisés dans ce plat en particulier, car on peut véritablement décliner notre poutine à l’infini, selon le goût et les envies de chacun.

L’exemple le plus connu de la ville de Montréal est la Banquise qui est ouvert 24h/24h, pour les personnes qui sortent danser et ont une grosse faim après s’être dépensés !

La poutine est un plat si généreux, que l’on vous conseille la prudence en ce qui concerne la quantité. Une régulière ou une petite suffit, même lorsque l’on a très faim…

 

La « smoked meat » :

La viande fumée, est également une des spécialités de la région. On peut la déguster le plus souvent sous forme de sandwiches à l’image des non moins fameux « Club sandwich ».

Tout le monde n’aime pas ce plat car le goût « fumé » est assez fort en bouche. Nous vous conseillons de goûter une petite portion avant pour vous faire votre propre avis.

 

Le sirop d’érable :Smoked meat

Si le sirop d’érable disparait du Québec, il est fort possible que les trois quarts des habitants de la province se bousculent chez les psychologues pour cause de dépression.

Ici, on le consomme à toutes les sauces, aussi bien avec des plats sucrés que des plats salés, on peut dire qu’il s’agit vraiment d’une fierté nationale. La plupart des Québequois le dégustent lors de leurs « déjeuners » que l’on pourrait appeler « brunch ». Ils l’appliquent généreusement aussi bien sur les pancakes que sur leurs pommes de terre sautées, leurs saucisses ou leur bacon grillé. Aussi étonnant que cela puisse paraître, cette association de saveurs est vraiment excellente, car le sirop d’érable à un arrière-goût de noix qui se marie vraiment bien avec les viandes.

Aussi, pour vos barbecues, je vous conseille vivement de l’utiliser en marinade avec quelques épices !

Les deux recettes les plus connues à base de sirop d’érable sont le « pudding au chômeur » et la « tarte au sucre », à déguster en petites quantités de préférence…

 

Le pâté chinois :

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas une recette asiatique. Il s’agit là d’une recette typiquement québequoise qui s’apparente au hachis Parmentier de chez nous, mais avec une touche de « blé d’Inde » (maïs). On peut ajouter le maïs cuit, directement en grain entre la viande et la purée de pommes de terre, ou élaborer une purée de maïs directement.

Vous aurez la chance de consommer ce plat plus facilement chez l’habitant qu’au restaurant car il s’agit d’une recette plutôt rurale qui est moins connue que la poutine et la viande fumée.

 

Et voilà, nous avons fait le tour de l’essentiel en matière de cuisine typique du Québec. Nous espérons que vous avez passé un agréable moment en attendant de pouvoir goûter tous ces mets avec vos propres papilles !

Nous proposerons bientôt quelques recettes associées à cette capsule alors restés connectés !